Être parent, c’est accepter d’être réaliste

Beaucoup d’entre nous sommes devenus parents par choix, de façon délibérée, souvent follement impatients, voire obsédés. Dès le test de grossesse positif, on se voyait déjà avec notre petite famille presque parfaite, lumineuse et avec musique d’ambiance, le gazouillis des oiseaux. Puis, bébé est arrivé amenant avec lui le manque de sommeil et les nombreuses discussions avec monsieur et madame tout le monde sur comment on doit élever notre progéniture, ce que l’on doit faire ou ne pas faire. Les doutes et les angoisses d’être le parent parfait aux yeux des autres nous avait envahit avant même que bébé fasse ses premiers pas. Puis, le temps a passé et on a appris à lâcher prise un peu plus chaque jour, question de survie mental et constatant que bébé allait incroyablement bien! Notre enfant a grandi et pour la majorité d’entre nous, avons décidé d’ajouter un bambin de plus dans la maisonnée. Quoique que notre rêve idyllique de la famille parfaite s’est fait légèrement plus discret dans notre vision de l’avenir, nous avons malgré tout, involontairement, continuez d’y croire. Jusqu’au jour où notre bulle nous a éclaté en plein visage, nous ramenant illico à la réalité brute devant une foule de spectateur à l’oeil critique  et aux doigts graisseux. Nous démenant, une fois de plus, à calmer nos démons d’enfants hystériques et fatigués à quitter ce sanctuaire de la malbouffe en essayant de garder son sang froid et sa tête haute.

La réalité d’être parent est généralement très loin du film que l’on s’était fait dans notre tête au moment où on en était qu’à la conception, même si les parents aux yeux cernés et aux propos parfois déprimants nous avait mis en garde «qu’avoir un enfant c’est merveilleux, mais que ça change une vie et un couple». Avoir des enfants a fait de moi une meilleure personne, plus solide et plus réaliste. Dès que je suis devenue maman, m’a priorité fut mes enfants, tout en essayant de ne pas me perdre de vue. Puis, comme bien des gens, je suis entrée dans la vie routinière de la conciliation travail-famille. La routine, c’est bien, c’est rassurant et on en a besoin, mais…c’est ennuyant! On a parfois l’impression de perdre peu à peu sa vitalité et sa spontanéité. 

 Il y a quelques mois, je me suis aperçue que je n’investissais plus dans mon épanouissement personnel et que faire quelque chose de concret, juste pour moi, me manquait. J’avais l’impression que je n’avais pas de temps à me consacrer et que ma priorité devait être mes enfants. J’ai laissé mijoté le concept quelques temps, puis une idée a refait surface dans ma vie. Et si je faisais un cour universitaire ? Je me suis souvenue qu’apprendre était un plaisir pour moi et que j’aimais m’isoler pour lire et étudier. Je ne me voyais pas quitter la maison après le souper pour aller m’assoir sur les bancs d’école, alors je me suis tournée vers l’université à distance. Donc, depuis janvier j’ai débuté un certificat en psychologie à raison d’un cour par session pour le moment. Tout se déroule bien et j’ai dû apprendre à travailler avec l’agitation coutumière régnant dans ma maison!

Ma famille n’est pas parfaite, tout comme moi d’ailleurs. J’accepte de plus en plus de lâcher prise sur ce que les autres gens pourraient penser, car ce qu’ils pensent leur appartient et que de toute façon, ce qui compte à mes yeux ce sont mes enfants et ce que je leur lègue comme valeurs, en étant un modèle pour eux. Je suis fière du modèle que je leur offre qu’un parent est aussi une personne qui a de nombreux besoins physiques et psychologiques. J’aspire avec eux et mon conjoint à avoir une vie saine, équilibrée et harmonieuse. Est-ce facile ? Pas du tout, je suis et je serai probablement toujours entrain d’essayer d’y parvenir. Je suis réaliste maintenant et je vis un jour à la fois… ou presque. 😉

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s