Maternité et amnésie du plaisir social: 5 raisons d’y remédier

Le plaisir est souvent associé à l’enfance et à l’insouciance. Quand on est enfant, on apprend à travers le jeu et tout est source de plaisir et de rigolade, de la simple flatulence un peu trop bruyante à la course d’après bain dans notre plus simple appareil. J’ai parfois l’impression qu’il y a une corrélation entre la parentalité et la notion que le plaisir entre copains et copines, sans les enfants, n’appartient qu’à ceux qui n’ont pas de responsabilités ou qui ne se préoccupent pas du bien-être de leurs enfants.

Lorsque j’aborde l’idée du plaisir, je ne fais pas référence à la sexualité. Pas que ce n’est pas agréable, au contraire, mais le sujet d’aujourd’hui concerne nos choix, parfois inconscients, orientés par l’idée de ce qu’est une bonne maman.

Celle-ci s’occupe de la maisonnée et de la marmaille avec un sourire sublime et en soignant son apparence, afin de suivre ce que certains magazines féminins lui suggèrent depuis son adolescence. Ils lui rappellent sous différentes rubriques qu’elle se doit d’être jolie, mince et sexy à toute heure du jour et de la nuit.

Lorsque nous prévoyons fonder notre famille, nous disons à qui veut l’entendre que nous allons continuer de voir nos amies, seules comme des grandes, sans les enfants et le conjoint ; que nous allons tout faire, ou presque, identique à notre vie prématernité.

Peu à peu, nous rejetons les invitations, car notre vie familiale nous procure plusieurs raisons de les balayer du revers de la main.

Vous ne voulez pas brimer vos enfants et votre amoureux de votre présence. Vous avez l’impression que vous devez être présente à la maison, lorsque vous n’êtes pas au travail, pour veiller au bon déroulement des opérations.

C’est bien connu que lorsque maman est absente, les enfants pleurent leur abandon au point de se déshydrater et que papa se frappe la tête sur les murs. En état de panique et ne sachant que faire, il appelle la magnifique voisine question de le guider dans cette lourde tâche!

Évidemment, la majorité des hommes ne réclameront pas la voisine, mais plutôt leurmôman, ou utiliseront la technologie pour vous poser les questions d’usage, étant légèrement désorientés. Les premières fois, vous vivrez peut-être cette situation, mais par la suite, tous seront à l’aise.

Nous avons choisi le père de nos enfants car, en plus de l’amour que nous lui portons, nous le trouvons intelligent et apte à s’occuper de nos enfants. Alors laissez papa s’occuper d’eux de temps à autre. Les enfants ont besoin de passer du temps aussi avec papa. Ce dernier ne fait peut-être pas les choses comme vous, mais la différence ne signifie pas que ce n’est pas valable, au contraire. Seulement que c’est différent.

Remettons les pendules à l’heure actuelle, soit celle moderne où les femmes réclament l’égalité des sexes et où les hommes sont très heureux de s’amuser avec leurs petits. Maintenant, plusieurs hommes sont fiers de cuisiner de bons petits plats signés Ricardo ou Marilou, ce qui me rend très heureuse, ne possédant pas cette aisance devant les chaudrons que l’on associe systématiquement au genre féminin.

5 raisons de sortir entre amis, sans la marmaille, de temps à autre

1- Vous avez besoin de retrouver l’être insouciant enfoui en vous. Vous reviendrez à la maison avec le sourire et moult souvenirs qui vous feront rire de temps à autre, sans que votre famille comprenne!

2- Vous avez besoin de vous confier librement auprès de personnes dignes de confiance, sans censure ou presque, sur ce que vous vivez à la maison et au travail.

3- Vous avez besoin de lâcher votre fou sans avoir à vous soucier du modèle que vous offrez à vos enfants ou à l’idée de leur faire honte…

4- Vous avez besoin de faire le plein d’énergie positive de temps à autre, d’où l’importance de bien choisir ses amis!

5- Vous devez démontrer à vos enfants qu’être parent n’est qu’une sphère parmi d’autres ! Elle prend une énorme part du gâteau et elle est primordiale, essentielle à nos yeux, mais il reste de la place pour ce qui occupait une très grande importance lorsque nous étions enfants, les amis ! Nos trésors doivent trouver qu’être parent, c’est vraiment génial, surtout si un jour on veut avoir le statut de grands-parents!

J’ai réalisé que la notion de plaisir entre amis réagit comme un muscle. Lorsque nous sommes une longue période sans en bénéficier, il s’atrophie. Lorsque nous le remettons en marche, le mouvement ne nous semble pas naturel, notre cerveau a gardé sa mauvaise habitude de tout analyser en fonction de ce qui utile ou non pour notre famille.

Lorsqu’on s’aperçoit que dans notre famille, nous oublions fréquemment un membre, soit nous-même, et qu’avoir du plaisir est utile à notre santé mentale, nous nous délivrons soudain de cette mentalité archaïque qu’une bonne maman se doit d’être dévouée corps et âme à sa famille pour franchir une nouvelle ère.

Une bonne maman est capable de s’amuser avec et sans la petite famille, sans culpabilité, et avec équilibre dans les différentes sphères de sa vie, tout comme les papas!

La parole est à vous chers parents! Quelle place occupe les sorties entre amis dans votre vie ?

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s