Ces femmes qui ne veulent pas d’enfants

La maternité est un sujet qui sera éternellement d’actualité. C’est une source incroyable de discussions et de débats en raison des valeurs de chacun. Peu importe les choix que l’on fait, d’avoir des enfants ou non, on devra continuellement se justifier. C’est la réflexion qui m’est venue suite au visionnement du documentaire Non, je ne veux pas d’enfants, maintenant disponible sur Illico .

Ce documentaire aborde le choix de certaines femmes de ne pas vouloir d’enfant. Je suis d’accord avec ce fait, bien évidemment. Par contre, il a créé chez moi quelques réflexions et haussements de sourcils suite à certains commentaires des femmes invitées, de différents âges, mais ayant tous en commun le fait de ne pas vouloir d’enfant.

Une participante justifie son choix, entre autres, en mentionnant qu’elle est végane et qu’elle essaie de réduire le plus possible son empreinte écologique. Il serait absurde d’ajouter un être humain de plus ! C’est certain qu’un enfant va augmenter ton empreinte écologique, ma chère, mais tant qu’à ça un chat ou un chien aussi, non ?

Ceci dit, avoir des enfants et être écolo sont deux domaines qui peuvent très bien cohabiter de nos jours, c’est même tendance ! Tu ne veux pas avoir d’enfants, je respecte ton choix, mais s’il-te-plaît, assume-toi et dis seulement qu’au fond de tes tripes tu ne ressens pas ce désir.

Je dois mettre quelque chose au clair. Le temps où seules les femmes s’occupaient de la marmaille et que l’homme était surtout pourvoyeur, ne savait pas changer une couche ni partir une brassée de lavage, est révolu. Maintenant, les hommes prennent un congé de paternité et certains prennent même le parental. Alors j’aimerais que le discours change et que, dorénavant, on dise «parentalité» au lieu de «maternité» lorsqu’il s’agit des enfants!

Mesdames, je vous l’accorde…

Être parent, ce n’est pas se simplifier la vie. Ce n’est pas non plus un avantage pour notre portefeuille. Le parent n’est pas le centre d’attention principale pour l’autre parent, ni de quiconque en général. Le parent a peu de temps pour lui, ses amis et ses projets personnels. Le parent doit s’absenter plus souvent de son travail. Le parent doit faire certains sacrifices.

Mesdames, ce que vous devez savoir

Être parent, c’est développer des capacités au niveau de l’organisation, de la planification et de la gestion. C’est aussi apprendre que dans la vie, on ne peut pas tout contrôler. C’est aussi apprendre à faire des choix selon nos priorités, à lâcher prise sur l’inutile et admettre que l’on ne sait pas tout.

C’est aussi apprendre à connaître nos limites et revoir notre façon de percevoir la vie. Être parent, c’est pour la vie, mais on peut prendre de petits congés de temps à autre grâce à des gens de confiance et aller se ressourcer, sans les enfants.

Être parent, c’est un emploi à temps plein et pour toute la vie, mais plus tu gagnes en ancienneté, plus tu disposes de jours de repos et de pauses quotidiennes.

Le plus important, mesdames, c’est que peu importe le choix que nous faisons d’avoir ou non des enfants, il faut s’assumer et être honnête !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s