La météo qui déraille: Dame Nature et Fée Clochette au banc des accusés

Ma vision de l’hiver gracieuseté de Disney et de ses lunettes roses

«J’en ai marre qu’on me pointe du doigt dès que la météo ne convient pas au désir des gens. Les Québécois sont un peuple exigeant côté météo. Ils aiment parler de moi, plusieurs fois par jour, dans mon dos en plus. Ne croyez pas que j’hallucine, vos paroles me sont relatées par des sources fiables et dignes de confiance. Je dois vous avouer que parfois j’ai peur. On me traite comme si j’étais la seule responsable des tempêtes de neige, du verglas et des pannes de courant, en raison de ma supposée mauvaise humeur. On blasphème contre mon manque de timing, mais sachez que je ne contrôle pas grand-chose. Je suis un peu comme une reine, je suis l’emblème de la météo, mais outre l’image et les paparazzis qui me pourchassent, je ne suis plus en contrôle de rien depuis des lustres. Au lieu de m’accuser à tout vent, vous devriez vous rendre au pays imaginaire, dans la Vallée des fées, rencontrer les fées des saisons. Ce sont elles les créatrices des saisons, maintenant, pas moi !» commente avec frustration et découragement Dame Nature.

Malheureusement, je n’ai pu me rendre au pays imaginaire pour interroger les fées, car seuls les adultes ayant conservé leur cœur d’enfant trouve l’accès pour s’y rendre. Mes recherches sur le web et mes heures de visionnement de films d’animation mettant en vedette Fée Clochette ont fortement ébranlé mes croyances. Je vous invite à visionner la bande-annonce du film La Fée Clochette afin de mieux comprendre le rôle des Fées dans l’alternance des saisons.

C’est l’arrivée de Fée Clochette qui a foutu la pagaille dans ce système efficace mené avec rigueur par les fées des saisons. C’est du moins ce que l’on apprend dans ce film d’animation de Disney. Je dois vous avouer que les allégations de Dame Nature me semblent dorénavant véridiques et que nous devrions lui permettre de se reposer loin de tout ce cynisme météorologique et de toute cette attention médiatique.

Un expert du pays imaginaire désirant garder l’anonymat m’a révélé avoir eu une liaison de courte durée avec Clochette et m’a demandé d’y aller doucement en termes d’accusations.

«La pauvre fille vit avec un outil dans les mains qu’elle n’a pas voulu, étant née fée bricoleuse, et tente par tous les moyens d’être ce qu’elle n’est pas, et est malheureusement la cause de nombreuses problématiques dans le déroulement des saisons. On ne peut pas lui en vouloir, elle est en quête d’identité. Heureusement, ses nombreuses thérapies l’amènent chaque jour à accepter davantage qui elle est et à aimer ce que la vie lui a offert à sa naissance. Après tout, elle est née grâce à un rire d’enfant.»

Cette conversation avec cet expert et ancien amant de Clochette m’a amené à réfléchir longuement. Et si au lieu de chercher le coupable à tout prix, on s’inspirait du parcours de Clochette ?

Acceptons ce pays hivernal dans lequel nous avons grandi et aimons toute cette belle richesse blanche et froide qui a su émerveiller et faire rire tant d’enfants depuis si longtemps.

Lorsque vous sortirez pelleter, au lieu de grommeler, imaginez que chaque flocon est le résultat d’un rire d’enfant !

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s