Lettre à toi, mère moderne

Chère mère moderne,

Toi qui lira peut-être ces quelques lignes en diagonale entre deux brassées de lavage ou assise dans la cour, à côté de ton enfant te concoctant un festin royal avec cet ingrédient craquant sous-estimé, le sable, sache que je pense souvent à toi, à ce que tu vis et ressens.

Ma vie ne ressemble plus tout à fait à celle d’avant et une partie de moi s’est également transformée. Probablement que tu as fait le même constat que moi la journée où tes cernes sont devenus aussi imposants que ta montagne de vêtements à plier, te narguant de ton incapacité à tout faire à la perfection en une seule journée.

Tu sais, outre la fatigue, les tâches ménagères, les crises quotidiennes et les trop nombreux conflits à désamorcer entre mes deux enfants, je constate que ce qui m’épuisait le plus dans ma vie de mère, c’était l’immense culpabilité que je ressentais de ne pas être à la hauteur selon mes critères irréalistes et sévères.

Pourtant, mes enfants étaient heureux et épanouis. Moi, pas vraiment. Je ne pouvais m’inspirer et profiter des moments de bonheur de ma progéniture, étant trop occupée à noircir de longues listes de choses à faire afin d’avoir une maison propre, d’offrir à ma marmaille des repas sains et équilibrés, d’assurer leur santé en allant bouger dans la cour, de les éduquer, de les divertir, et j’en passe, l’énumération étant fastidieuse, ennuyante et franchement démoralisante.

Mère moderne, te reconnais-tu dans ce portrait réaliste que nous avons peint et créé de nos propres mains?

Et si on décidait toutes les deux de mettre fin au sabotage de notre propre vie depuis que le statut de «mère» s’y est ajouté?

Et si nous choisissions d’être heureuses et épanouies en y mettant la même énergie que nous le faisons avec plaisir et dévouement envers nos enfants?

N’oublie pas que tu es la personne la plus importante de ta vie, et ne me dis pas que c’est faux et que ce sont tes enfants, car si tu t’écroules d’épuisement ou que la vie ne représente qu’une routine dont chaque tâche est accomplie de façon automatique, machinale, sans saveur ni plaisir, tes enfants en seront affectés eux aussi.

Les enfants ont beaucoup à nous apprendre et, malheureusement, on l’oublie souvent. Voici quelques exemples de messages qu’ils nous envoient, mais qu’on ignore ou décode faussement.

Quelques heures ou minutes après avoir complété ton ménage hebdomadaire, tu trouves de petites empreintes de marmots dans le miroir ainsi que des jouets éparpillés ici et là, allant du sous-sol au deuxième étage.

Ton enfant aime sentir que cette maison lui appartient aussi et y laisse sa trace. En tant qu’adulte, tu peux faire la route des vins. Eh bien lui, il veut faire la route des jouets!

Tu prends le temps de plier chacun de ses vêtements et de les placer minutieusement dans ses tiroirs. Plus tard, tu ouvres le tiroir contenant ses vêtements de nuit et constates que le fouillis y règne. Ton trésor de 3 ans te répond avec le sourire qu’il voulait son pyjama des Minions.

Comment peut-il trouver ce qu’il cherche dans des vêtements pliés à la perfection, cachant les images qui charment ses yeux et son petit cœur?

Tu lui as préparé le repas santé par excellence qui va combler tous ses besoins nutritifs, et lui présente le tout de façon magistrale dans son assiette préférée. Il arrive avec énergie à la table, affamé depuis une heure. Du moins, c’est ton estimation plus ou moins fiable, car la mesure a été prise avec ton horloge interne de patience, ton petit te disant d’un ton répétitif et généralement désagréable : «J’ai faim!!!» Il regarde l’assiette, utilise son ustensile pour amuser ses aliments, à défaut d’éprouver lui-même du plaisir à les porter à sa bouche.

Je ne t’écris pas ça dans le but que tu arrêtes de te soucier de son alimentation et des tâches ménagères, mais de lâcher prise parfois sur certaines choses, afin de prioriser plus souvent ton bien-être, et ce, sans culpabilité.

Mère moderne, tu es importante pour ta famille! Elle adore te voir rayonner de joie et entendre ton rire résonner dans leurs oreilles. Elle préfère de loin ta présence chaleureuse et ta bonne humeur au bruit de l’aspirateur ou au ménage impeccable de la salle de jeu.

La fête des Mères étant à nos portes, je te souhaite, mère moderne, de chasser la culpabilité de ton quotidien, de te percevoir comme une personne importante dans ta vie et dans celles des gens de ton entourage, et de te prioriser comme tu le fais si bien quand il s’agit de tes enfants.

Tu es beaucoup plus qu’une mère, tu es un être humain extraordinaire!

Mère moderne, bonne fête des Mères!

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s