10 trucs sans bruit pour éviter l’hystérie parentale

Je me souviens que mes deux filles, vers l’âge de deux ou trois ans, ont eu une phase d’opposition concernant l’heure du coucher. Malgré une fatigue très présente, elles refusaient de rester couchées. J’étais déterminée à maintenir mon intervention et les ramener au lit, comme le faisait Supernanny à la télé, sauf que contrairement à cette spécialiste de l’enfance connue des parents en raison de ses émissions à la télé, il s’agissait de mon enfant et du fait qu’il n’y avait pas de caméraman pour faire du montage!

Pour ma plus vieille, ça m’a pris une semaine avant que l’heure du coucher soit plus facile. Le premier soir, j’ai dû rester près de sa porte trois heures et la ramener très souvent dans son lit. Le deuxième soir, environ deux heures. Puis, de jour en jour, le temps a diminué.

J’ai développé lors de cette semaine des trucs qui m’ont aidée avec mon autre fille et qui me servent maintenant dans diverses situations pour m’aider à garder mon calme et donner l’illusion à mes enfants que leurs crises ou leur harcèlement ne m’affectent pas…. Entre vous et moi, c’est un véritable jeu d’actrice! Voici 10 suggestions pour vous occuper l’esprit afin de garder cet air quasi zen devant la marmaille en furie.

1- Lire

Que ce soit le journal, un magazine, un livre, l’important c’est que vous ayez l’air absorbé par votre lecture. Si vous utilisez la technologie lors de la période du coucher, faites-le à l’extérieur de sa chambre, évitez que l’enfant voit l’écran afin de ne pas le stimuler davantage et diminuer au minimum la luminosité de l’écran.

2- Écouter de la musique avec ses écouteurs.

Choisissez une musique adaptée à l’état d’esprit approprié du moment. Si c’est pour le coucher des enfants, optez pour une musique de relaxation qui vous aidera à ralentir votre respiration, ce qui servira de modèle à votre enfant.

3- Visualisation

Fermez les yeux et imaginez-vous dans une situation rêvée. Revivez un souvenir marquant et heureux de votre vie ou encore, inventez-le. Si le bruit de votre enfant en crise vous empêche de vous concentrer, intégrez le bruit à votre «histoire» dans un autre contexte. Si dans votre petit film, les paroles de votre petit qui essaient de se garder réveillé deviennent celles d’un petit gamin qui parle à des canards pataugeant dans la mare, ce sera plus agréable.

Le but c’est de rester calme, car à part dire plusieurs fois à votre enfant «chut, c’est dodo», on est démuni face à sa détermination. Si on insiste trop, on lui donne de l’attention négative de notre part.

4- Écrire

Dans mon cas, l’écriture m’aide à faire le vide de mes frustrations, de mes angoisses et de mes peurs. Elle me permet de me recentrer et de me trouver de nouveaux objectifs à court, à moyen et à long terme. Les «to-do lists» demandent peu de concentration, alors elles sont parfaites pour focaliser sur autre chose que le sentiment de frustration et d’impatience qui grimpe en flèche.

5- Dessiner, colorier

Pourquoi ne pas faire un mandala? Il existe plusieurs sites web qui en proposent: visitez un moteur de recherche. Si vous développez une passion pour ces coloriages, il y a des livres de mandalas en librairie.

6- S’automasser

Que ce soit les mains, les pieds, le cou, la tête ou les jambes, vous détendrez votre corps et votre attention se portera sur vous et non sur la situation qui vous impatiente.

7- Renforcez et étirez vos muscles

Étirements, push-ups, redressements assis, yoga…

8- Boire ou mâcher de la gomme

9- Faire des mots croisés, des sudokus

10- Tâches ménagères

Évidemment dans un contexte hors de la période du dodo.

À retenir

N’oubliez pas que vos consignes se doivent d’être claires, concises et cohérentes, que ces trucs sont là pour porter votre attention sur autre chose afin d’éviter de perdre patience, mais en aucun cas, vous ne devez réellement ignorer votre enfant. Afin de veiller à sa santé et à sa sécurité, vous devez être capable de l’entendre et ou le voir du coin de l’œil.

La respiration profonde est la clé de la zénitude.

Se rappeler pourquoi on intervient: parce que nous aimons nos enfants et que ceux-ci ont besoin de limites claires. Ils se sentent encadrés, ce qui leur procure un sentiment de sécurité.

Si votre enfant à des tics moteurs, vous devez les ignorer en sa présence. Les tics ne se contrôlent pas, alors de le mentionnez fréquemment à son enfant risque d’augmenter son stress, d’augmenter du même coup, et d’affecter son estime personnelle. L’enfant vivra comme un échec son incapacité à contrôler l’incontrôlable. Par contre, discutez-en avec son pédiatre.

Votre nouvelle attitude pourrait passer pour du je-m’en-foutisme auprès de votre entourage, alors prenez le temps de leur expliquer ce que vous faites, sans que votre enfant n’entende.

Lorsque votre enfant est calme, mentionnez-lui que vous voyez qu’il est de nouveau calme, dites-lui «je t’aime», un petit câlin et hop, invitez-le à poursuivre les étapes du déroulement de la journée (jouer, laver ses mains, prendre son bain, s’habiller, dormir…)

Votre objectif est de rester en contrôle de vos émotions afin d’être un modèle pour votre enfant.

Et vous, quels sont vos trucs?

L’anxiété: 10 trucs pour l’amadouer

freepik.com

Je ne sais pas pour vous, mais en ce qui me concerne, l’anxiété fait partie de ma vie, telle une ennemie qui me poursuit, guettant le moindre sujet à attaquer! J’ai appris au fil des années à la confronter au quotidien ou du moins, à la cibler avant de la maitriser. Il faut apprendre à vivre avec ses angoisses, à les amadouer, à les percevoir comme des alliées et non comme les ennemis à anéantir. Après tout, les symptômes de l’anxiété révèlent que quelque chose nous inquiète, alors au lieu d’ignorer, essayons de comprendre concrètement ce qui nous affecte.

Mes 10 trucs pour amadouer l’anxiété

1 – Écrire un journal

Écrire ce que l’on vit et ce que l’on ressent sans censure est libérateur. De plus, nos idées sont plus claires et nous sommes en mesure de cibler la ou les sources de notre anxiété.

2 – Bouger

Que ce soit un entrainement plus intensif, de la natation ou prendre une marche, l’important c’est de s’activer, de se défouler!

3 – Boire de l’eau

Je sais que ce truc peut paraitre absurde dans un contexte de réduction de l’anxiété, mais être bien hydraté permet de rester alerte et concentré. De plus, le fait d’arrêter ce que l’on fait pour boire crée une pause.

Il m’est arrivé quelquefois d’être au bord des larmes, à bout de nerfs, mais dans un endroit non approprié pour ouvrir les valves. Afin d’éviter un déluge embarrassant, je prenais un grand verre d’eau suivi d’une ou deux respirations profondes. Cela suffisait à retrouver un certain calme intérieur.

4 – Respirer

Respirer, on le fait sans cesse, mais le fait-on adéquatement ? Lorsque l’on est anxieux, notre respiration est rapide et peu profonde, ce qui ne permet pas de se détendre.

Je vous propose de faire une dizaine de respirations profondes, le matin et le soir, couchés sur le dos en inspirant 4 secondes, en retenant 4 secondes et en expirant 8 secondes. Les temps varient d’une documentation à l’autre. Lorsque j’étais à l’école primaire, nous faisions cette technique, le «4-4-8» après chaque retour de récréation, alors j’ai conservé ces temps, car ils sont ancrés dans ma tête.

5 – L’automassage

Que ce soit de se masser le cou, la tête, les bras, les jambes, les pieds ou le bas du dos, la détente est garantie. Prendre soin de soi, on peut le faire seule et sans dépenser un sou, alors pas d’excuse!

6 – Relaxation ou activités de détente

Que ce soit la méthode de Jacobson (principe de contraction et relâchement des muscles), la méditation, le yoga, la visualisation… L’important, c’est de se détendre réellement!

7 – À la recherche du bonheur

Avoir du plaisir chaque jour et dans toutes les sphères de sa vie, demande généralement une révision de notre façon de faire et de percevoir les évènements. Parfois, il ne suffit que d’un petit changement pour faire toute une différence.

Par exemple, il y a quelques mois, la préparation du dodo avec mes enfants était devenue un moment stressant, un passage obligé et désagréable. Ma fille nous disait qu’elle avait peur d’être seule et me retenait avec de longs câlins. Afin de la rassurer, je lui ai caressé le dos, tout simplement. Ce geste, ce petit massage express a été apprécié et réclamé les soirs suivants. Une nouvelle routine est née, celle du petit massage avant d’éteindre les lumières.

8 – Technique du 5-4-3-2-1

Cette technique est magique pour les gens souffrant d’insomnie. Couchez-vous dans votre lit, les lumières éteintes. Vous devez vous concentrer sur ce qui passe à l’extérieur de vous, ainsi vous éviterez de penser à vos soucis et de vous faire des scénarios dignes des films hollywoodiens!

Étape 1 : identifiez 5 choses que vous voyez en ajoutant un détail. Exemple: Je vois ma belle lampe de lecture.

Étape 2 : identifiez 5 choses que vous entendez. Exemple: J’entends une moto au loin.

Étape 3 : identifiez 5 choses que vous ressentez. Exemples: Je sens le poids de ma couverture sur mon gros orteil. Je sens la brise du ventilateur sur mon visage. Concentrez-vous sur la partie du corps que ça concerne et le ressenti doit être à l’extérieur de vous, sur votre peau.

Ces trois étapes se font en silence. Ensuite, vous recommencez, mais en identifiant 4 choses, puis 3, 2 et 1. Ce truc m’a été transmis par une psychologue et elle m’a dit qu’il serait surprenant que je me rende à 1. Effectivement, je m’endors à 4 ou à 3.

9 – Investir en nous

Lorsque l’on devient parent, on a tendance à faire les choses en fonction de ce que ça rapporte à notre petite famille et à s’oublier. Malgré notre statut de parent, nous restons un être à part entière, avec nos rêves, nos intérêts et nos ambitions.

Lorsque j’ai réalisé que je ne vivais que pour les autres, je me suis sentie vide et complètement démotivée. Je me suis alors demandé ce que j’aimais dans la vie, mis à part ma petite famille et quels étaient mes rêves. Par la suite, j’ai pris une décision qui implique maintenant un équilibre au sein de ma famille. J’offre à tous ce dont ils ont besoin et en retour, ils m’offrent le temps et le soutien dont j’ai besoin. Je propose désormais à mes enfants le modèle d’une maman accomplie.

10 – Accorder nos actions à nos valeurs

Selon moi, si notre façon de faire les choses ne correspond pas à qui l’on est réellement, nos valeurs, nos intérêts et nos ambitions, l’anxiété apparait. Elle s’installe à nos côtés, car on emprisonne ce qui nous habite pour ne laisser paraitre que ce que nous croyons que l’on attend de nous. Dans ce contexte, il est impossible d’être zen et d’avoir confiance en soi.

Et vous, quels sont vos trucs pour combattre l’anxiété ?

Sortie familiale: 3 questions à se poser avant le départ

Il y a de ça une éternité, bon j’exagère quelque peu, disons plus de six ans, quand je n’avais que ma petite personne à gérer, sortir était d’une grande simplicité. Je fouillais dans mon bordel à la recherche de mon sac à main, j’enfilais mes baskets, je prenais une veste, la sentais, si l’odeur me convenait, j’étais fin prête à quitter mon appartement.  Quand mon premier bébé s’est pointé le bout du nez, la simple sortie de l’hôpital m’a fait prendre conscience que désormais sortie familiale rimait avec déménagement effroyable. Blague à part, ne vous inquiétez pas, plus la marmaille vieillit, plus on retrouve l’usage de nos deux bras. Puis, ces enfants doivent aussi devenir autonomes et apprendre à gérer et à transporter leurs choses! J’ai maintenant acquis une certaine expertise côté planification et organisation avec un groupe d’enfants et je vous les partage avec joie, car contribuer au bonheur de votre famille me tient à cœur.

Premièrement, lorsque nous envisageons une sortie avec notre marmaille,  nous avons trois questions à nous poser afin de planifier efficacement.

1- Est-ce que cette sortie est adaptée pour nos enfants? Pensez à leur âge, à leur niveau de développement et à leurs besoins (physique, mais aussi psychologique), à leurs intérêts…

2- Où, quand, comment, pourquoi ? Où est la sortie, pourquoi fait-on cette sortie, quand, avec qui, quelle est la durée du trajet, de la sortie et comment on s’y rend ?

3- Est-ce que je dispose de toutes les informations relatives au site ?

Recueillir certaines informations de base sur l’endroit.

Est-ce qu’il y a un endroit prévu pour manger, pour pique-niquer?

Y’a-t-il possibilité d’acheter de la nourriture, quoi?

Est-ce que les toilettes sont facilement accessibles, nombreuses, intérieures ou chimiques?

Si vous avez un bébé, s’informer s’il y a une table à langer et un four micro-ondes.

Pour les activités sur l’eau, les gilets de sauvetage et les flotteurs sont-ils offerts, gratuitement, en location ou devez-vous les fournir?

Une fois que vous avez répondu à ces questions, vous pourrez vous faire une liste de choses à apporter pour être certain de ne rien oublier. Aussi, je vous suggère fortement d’avoir en tout temps votre sac à couches (associé à l’adresse : http://www.harmoniefamille.com/2014/06/le-sac-couches-ideal.html) ou sac à dos prêt pour les sorties imprévues.

Pour une sortie à l’extérieur, de quelques heures, prévoyez les items suivants :

  • Bouteille d’eau et collation
  • Crème solaire et insectifuge si nécessaire
  • Casquette ou chapeau et lunettes de soleil
  • Lingettes ou débarbouillettes mouillées dans un sac refermable
  • Petite trousse de premiers soins (pansements, lingettes désinfectantes, bénadryl..)
  • Vêtements de rechange pour tous

 Pour une sortie au resto ou chez des amis, il faut prévoir que les enfants ne trouvent pas les conversations d’adultes assez intéressantes pour rester assis sagement à les écouter raconter leur vie palpitante de grands, alors faut penser à leur divertissement!

Dans le sac à dos «spécial sortie» de notre enfant, on met des petits ou moyens objets, pas trop bruyants. Par exemple :

–       Crayons variés (bois, feutre, cire, encre) et des feuilles ou un livre à colorier (prévoir un par enfant, sinon risque de conflit et de cris dans le resto et ….On ne veut pas ça!

–       Livres éducatifs ou de jeux (ex : Où est Charlie, questions/réponses, blagues, devinette)

–       Livres de lecture

–       Figurines

–       Jeu de cartes

–       Jeu de laçage et d’enfilage

–       Petits jeux de voyage (Tic-Tac-Toe, serpents et échelles..)

–       Leap pad ou autre jeu électronique

–       Pour bébé : petits jeux qui vibrent ou qui émettent un léger son ou musique, hochets

Voici quelques conseils pour faciliter nos sorties familiales :

–       Garder à l’esprit que nos enfants ont aussi des besoins et qu’ils ne les expriment pas nécessairement avec des mots, faute de savoir parler ou encore, n’en étant pas pleinement conscient. Un enfant turbulent ou amorphe peut tout simplement avoir faim, avoir soif, être fatigué, etc.

–     Mentionner à nos enfants les détails de la sortie, nos attentes et nos consignes. Elles doivent être claires, courtes, peu nombreuses et idéalement, positives. Par exemple : «Au resto, on doit marcher» et non : «Au resto, on ne court pas».

–       Envoyer nos enfants aux toilettes avant le départ et à l’arrivée. Vérifier la couche de bébé aux mêmes moments.

–       Appliquer la crème solaire et l’insectifuge, s’il y a lieu, avant le départ.

–    Avoir des vêtements et des chaussures/sandales confortables et adaptés à la météo. Regarder les prévisions météo avant le départ.

–    Pour les longs trajets en voiture ou encore pour les longues files d’attente, voici quelques sites intéressants à consulter :

Naître et grandir

Maman pour la vie

–    Toujours avoir avec soi les cartes d’assurance maladie de tous les membres de la famille, en cas d’urgence

–       En tout temps, veiller à la santé et sécurité de nos enfants

–    Accepter que le déroulement de la sortie ne se passe pas comme nous l’avions imaginer. Si ça ne fonctionne pas, on quitte tout simplement en se disant que c’est normal, qu’être parent demande de s’adapter aux besoins de ses enfants!

Voilà, j’espère que ces quelques conseils vous aideront à vivre de belles sorties familiales.

Quels sont vos trucs lors des sorties ?

Suggestions de sorties familiales: 5 parcs ou centres thématiques au Québec

Nous pensons souvent que sorties familiales riment avec vacances, ce qui n’est pas faux bien évidemment, mais pourquoi attendre ces rares périodes de l’année ?  Une seule journée de congé de la fin de semaine peut permettre à tous de changer la routine et de s’amuser! Je vous propose une petite liste de sorties familiales, une sorte de petit inventaire, tout en faisant ma recherche sur ce que je pourrais proposer à mes enfants et à mon amoureux cet été ou ailleurs dans l’année!

* Veuillez prendre note que je n’ai pas visité ces lieux.

* Pour un accès direct au site web de chaque centre, cliquez sur le nom de ceux-ci.

Les «parcs thématiques»

Situé à Val-David

Clientèle visée: les enfants de 2 à 8 ans

Tarifs: 20$ taxes incluses pour les enfants de plus de 2 ans et les adultes. Les grands-parents paient 18$ taxes incluses. Le stationnement est gratuit.

Les activités proposées:

Jeux et glissades d’eau, hébertisme, animaux de la ferme, spectacles de magie et visite de la résidence du Père Noël 🙂

 Dans la section préparation du site, vous trouverez tout ce qui est fourni. Ils ont pensé aux parents de  petits en couches, qui mangent de la purée et boivent du lait chaud! Ils ont des tables de pique-nique, des tables à langer et des fours micro-ondes.

Situé à Sainte-Adèle

Clientèle visée: les enfants de 2 à 8 ans. Gratuit pour les moins de 2 ans avec carte d’assurance maladie.

Tarifs: 18.35$ + taxes pour les enfants de plus de 2 ans et les adultes. Stationnement gratuit et aire de pique-nique disponible.

Les activités proposées:

Manèges, hébertisme, animaux de la ferme, jeux gonflables, glissade, rencontre et visite des maisons des personnages aimés des enfants (Alice, Cendrillon…) et spectacles. Pour avoir plus de détails, consultez la section activités du site.

Situé à Drummondville

Clientèle visée: toute la famille 🙂

Tarifs: pour une famille de 2 parents et leurs enfants de moins de 17 ans vivant à la même adresse: 66.32$

Les activités proposées:

Visiter ce village des années 1810 à 1930 qui nous convient à rencontrer et voir comment les gens vivaient et se divertissaient à cette époque. De plus, les enfants pourront entre autres se faire maquiller, voir des animaux et jouer dans l’eau. Je n’y suis jamais allée, mais consultez leur site me donne envie d’y faire ma première visite :-). On peut aussi manger sur place un bon repas, les prix me semblent raisonnables et le menu intéressant. Pour plus de détails, consultez leur site web.

Situé à Montréal, place des Vestiges, Vieux-Port

Clientèle visée: adapté pour tous les âges, à partir de 3 ans

Tarifs: forfait familial: 76$ pour une famille de 4 et un accès illimité au parc. Le stationnement est payant.

Les activités proposées: parcours aériens, escalades et jeux gonflables sur des bateaux pirates et royaux du 18e siècle. Honnêtement, je n’ai pas aimé consulter leur site web, je le trouve incomplet et peu invitant et c’est pourquoi,  je vous invite à consulter le site Les parcs d’Arbre en Arbre qui commandite ce nouveau centre à Montréal. Pour ceux qui se sont rendus sur place, puis-je avoir vos commentaires svp?!? Merci!

Situé à Saint-Calixte

Clientèle visée: je crois que toute la famille peut y trouver son compte. Les enfants de 12 ans et moins sont la clientèle ciblée.

Tarifs: 130$ taxes incluses pour une famille de 2 parents et 2 enfants, accès à tout le complexe. Vous pouvez choisir de visiter qu’un seul complexe. Pour les différents tarifs, visitez le site web.

Les activités proposées:

parc aquatique, centre d’amusement intérieur, manoir hanté, mini-ferme, mini-putt, arcade…. Il semble y avoir beaucoup de choses à faire! Il y a même un camping avec location de roulottes!

Pour une sortie familiale réussie, je vous suggère cet article: Comment planifier et organiser une sortie familiale réussie

Petite découverte pour les mamans coquettes

 Il y a quelques semaines, je suis allée faire une petite virée à la pharmacie, où selon le slogan on est supposé se faire un ami. Dans la section des vernis à ongles où je m’attarde souvent en me disant à quoi bon acheter ses petits flacons colorés, je n’ai pas le temps qu’il faut pour  que cela sèche sans gâcher mon chef-d’oeuvre. Je blague, c’est rarement près de la perfection, la précision et moi, ça ne fait pas bon ménage. Mon regard s’est posé sur un petit flacon me faisant miroiter la solution miracle de toutes les mamans pressées, rien de moins.  «Gouttes de séchage pour vernis à ongles. Sec au toucher en 60 secondes.» Je me suis demandé si j’étais prête à payer une dizaine de dollars pour un produit qui n’allait probablement pas remplir ses promesses. Finalement, la femme en moi n’a pas pu résister et j’ai acheté le DRYING DROPS Nicôle by OPI.

 Ce n’est que ce matin que j’ai testé ce produit sur mes filles et moi. Ne vous impatientez pas 😉 je vais vous donner le résultat immédiatement….. c’est génial!!! 🙂 Sur la boîte, il est inscrit que ce sera sec au touché après 60 secondes et complètement après 5 minutes. Au toucher, c’était parfait. Après une vingtaine de minutes, j’ai arrêté d’avoir peur de toucher à tout et j’ai vaqué à mes occupations normales et tout est resté intact. Yahou!!!

 Ce produit est à avoir dans la trousse de toutes les mamans coquettes et occupées qui n’ont pas le temps ni l’argent pour aller au salon pour le vernis gel OPI. Ce produit ne prolonge pas la durée de votre  vernis, il le fait seulement sécher plus rapidement et hydrate les ongles, ce qui est génial pour un produit de ce prix et ridiculement facilement à appliquer.

Connaissiez-vous ce produit ? Qu’en avez-vous pensé ?

Karine, la blogueuse coquette en ce temps pluvieux 🙂

L’été rime avec simplicité

Le beau temps est enfin arrivé, nous voilà enfin prêts à organiser quelques activités et sorties en famille. Voici quelques idées à très très bas prix, mais qui sauront plaire à tous par sa grande simplicité et qui n’a pas besoin de planification importante 🙂

1- Pique-nique au parc 🙂 Certains parcs offrent aussi des jeux d’eau, sinon pourquoi ne pas amener des vaporisateurs d’eau pour se rafraîchir de temps à autre. Vous en trouverez dans les magasins 1$ et plus!

2- Aller à la bibliothèque du quartier, faire le plein de bouquins 🙂 Les enfants ont aussi besoin de période plus calme dans la journée ou encore pour les belles histoires avant le dodo 🙂

3- Baignade! Vous n’avez pas de piscine dans votre cour pour différentes raisons, pourquoi ne pas vous procurer une pataugeoire, cette petite piscine offerte dans différents formats? Prenez s’en une grande et allez, hop dedans, même les parents. 🙂 Il n’y a pas d’âge pour s’amuser et…..se rafraîchir! Vous pouvez aussi utiliser cette petite piscine pour en faire une piscine à balles (la remplir de balles colorées) ou encore en faire un carré de sable! Elle peut aussi être utiliser comme mini parc pour bébé 🙂

4- Squattez la piscine de vos parents ou amis 🙂 Ensuite, discutez autour d’un bon repas, rafraîchissement à la main!!!

5- Allez à la plage, pour vous baigner, faire des châteaux de sable, jouer au volley-ball et vous plaindre que le sable brûle le dessous de vos pieds… aïe!

6- Bouger! Vélo, patins à roues alignées, trottinette, gambader…. Quand j’étais petite, je préférais gambader que marcher! Bon, je ne le referais surement pas en public….

7- Organiser dans sa cour différents jeux sous forme de station, d’ateliers ou encore, des courses et des parcours. Osez sortir des jeux d’intérieurs à l’extérieur, les enfants les redécouvriront.  Les enfants adorent promener leur poupée dans la poussette à l’extérieur et utiliser leurs figurines dans le sable. Dans le même sens, laissez-leur des contenants et des boîtes avant de les mettre dans votre bac de recyclage, les enfants sont créatifs, ils trouveront plusieurs utilisations à ses contenants.

8- Visiter un magasin 1$ et plus et vous y trouverez pleins de petits trucs idéals pour amuser les petits à l’extérieur ou à l’intérieur (pour les jours de pluie ou les occuper lors des longs soupers ): Ballons, cloche-pied, yoyo, savons à bulle, Frisbee, vire-vent, figurines, livres à colorier, tout ce qu’il faut pour le brico, paquets de cartes, etc.)

9- Confectionnez avec les enfants des sucettes glacées maison ou encore de belles collations rafraîchissantes contenants des fruits ou légumes. Parfois, la présentation change tout 🙂

10- Faire du bricolage, mais dans la cour! Une activité que j’aime bien et qui peut se faire même à la plage: des dessins sablés! Il vous faut une feuille ou un carton, de la colle liquide ou en bâton et du sable. Vous dessinez à l’aide de la colle un dessin puis vous mettez du sable dessus ou vous mettez la feuille directement dans le sable. Il ne vous reste plus qu’à secouer et admirez votre chef-d’oeuvre 🙂

 Demandez à vos enfants ce qu’ils aimeraient faire avec vous. Parfois, c’est surprenant comment les petits aiment la simplicité!

 Voilà, je vous reviens prochainement avec des idées de sorties ou d’événements qui égayeront vos vacances 🙂

9 conseils pour la santé et la sécurité de nos bébés

La santé et la sécurité, autant des enfants que des adultes est une priorité pour moi. Quand un adulte choisit de ne pas prendre soin de sa vie, c’est son choix. Par contre, quand il s’agit des enfants, c’est à nous d’y voir, nous qui sommes censés faire preuve de maturité et de logique. Évidemment, comme on finit par se dire que rien ne peut nous arriver, on baisse la garde et si on est chanceux, tout sera parfait dans le meilleur des mondes, mais si la vie n’est pas tendre à notre égard, on devra peut-être faire face à notre négligence. Ne vous inquiétez pas, il n’y a personne de parfait et c’est pourquoi je vais vous faire part de quelques règles, question de se rafraîchir la mémoire.

1- Bébé commence à tenir sa tête seul vers 3 mois, alors avant qu’il ne soit capable de le faire par lui-même,  tenez son cou lorsque vous l’avez dans vos bras. Lorsqu’il est couché, pour le prendre, veuillez glisser une main en dessous de son cou et  l’autre en dessous de ses fesses.  Conseil pour vous éviter un mal de dos,  éviter de tenir votre enfant sur votre hanche, mais plutôt au centre de votre corps. Sinon, alterner de côté!

2- Dans le lit de bébé, ne mettez pas de bordure de protection, car votre enfant ne pourra pas respirer s’il se retrouve le nez collé dessus. Vous allez me dire que les possibilités que ça arrive sont très rares, vous avez raison, mais comment allez-vous réagir si vous êtes le « cas rare » de l’année? Aussi, utiliser un drap ou une couverture légère que l’enfant sera capable de déplacer ou du moins, s’il l’a en plein visage, de respirer quand même! Votre bébé n’a pas besoin d’un oreiller, donc inutile d’en mettre un. Bébé doit être couché sur le dos, sauf en période de jeu, sous votre surveillance. À partir du moment qu’il se met seul sur le ventre, ne vous inquiétez pas!

3- Autour de 4 mois, vous pouvez utiliser un siège de type «Bumbo», mais avec surveillance étroite, car bébé a encore le réflexe incontrôlé de se pencher vers l’arrière, parfois de façon brusque.

4- Votre bébé ne doit pas être laissé seul sur la table à langer, le dessus de la laveuse/sécheuse et même sur le canapé. Un bébé bouge ses bras et ses jambes et parfois, il réussit à se déplacer un peu, alors s’il est sur le bord, il risque de chuter au sol et les conséquences peuvent être très graves.

5- On ne le répètera jamais assez, ne laissez pas votre bébé sans surveillance dans son bain.

6- Le siège d’auto ne doit pas être utilisé en remplacement d’un lit de bébé.  Donc, quand vous êtes à la maison ou en visite, idéalement couchez-le dans son lit, son parc, sur une couverture au sol ou  dans vos bras! Pour les ballades en auto, faites des pauses au moins toutes les 2 heures, pour faire bouger votre bébé. Profiter du changement de couche, pour dégourdir ses jambes, dans le but d’améliorer sa circulation sanguine.

7- Ne laissez jamais bébé seul dans la voiture, sans surveillance. Aussi, toujours s’assurer que la température est confortable, ni trop chaude, ni trop froide!

8- Lorsque vous offrez à votre enfant de moins de 3 ans un jouet, dites-vous qu’il le portera à sa bouche, donc pour éviter le risque d’étouffement, vérifier la solidité des objets, même des toutous, surtout s’ils ont des décorations cousues ou collées. Aussi, la taille de l’objet est importante. Petit truc, pour les jouets sans surveillance qui se retrouve à la portée de l’enfant de moins de 3 ans ou de l’enfant qui met tout dans sa bouche,  utilisez un rouleau de papier de toilette, si l’objet passe dans le trou, il doit être utilisé en votre présence!

9- Dernier point de cette chronique, l’alimentation.  Un bébé de moins de 1 an ne doit pas manger de miel, alors même si on vous dit « moi je trempais la suce de mon bébé dans le miel » ne le faites pas, car il y a un risque pour le botulisme! Consulter la page suivante svp, pour la sécurité de vos enfants: Les risques d’étouffement

Quelles sont les recommandations au niveau de la santé et de la sécurité de vos poupons que vous avez suivies ou que vous avez ignorées et pourquoi? J’aimerais vous entendre à ce sujet! Faites attention de garder un propos respectueux s’il vous plaît 🙂

Suggestions déjeuners question de varier!

Chaque jour, il nous rassemble autour de la table et nous permet de faire le plein d’énergie pour affronter notre journée. Je parle, bien sur, du petit déjeuner! Repas préféré de ma petite Puce qui pourrait manger pendant une heure, même la semaine. Malgré que je comprenne le fait que certains parents commencent leur journée de travail tôt le matin, j’éprouve un inconfort avec la notion de «mon enfant déjeune dans la voiture». Je crois qu’il faut revoir son horaire de travail et sa gestion du temps le matin, afin de permettre à toute la famille d’au moins s’assoir 15 minutes à la table pour manger une rôtie ou un bol de céréales. De plus, je ne trouve pas que ce soit sécuritaire pour un jeune enfant de manger sur la banquette arrière. Imaginez que votre enfant s’étouffe, votre temps de réaction sera plus long, en plus du risque d’accident pour vous et les autres automobilistes. Je sais, vous allez me dire que je suis paranoïaque et je vous accorde un peu raison, mais vaut mieux être prudent. Ceci dit, environ deux fois par an, mes filles mangent dans la voiture lorsque l’on visite mes parents qui habitent à quelques heures de notre domicile, mais une fois n’est pas coutume 🙂

Je n’ai pas besoin de vous rappeler que ce repas est le plus important de la journée, oups je l’ai quand même écrit 😉 Voici quelques idées pour amener un peu de nouveauté à votre premier repas de la journée!

Les pains:

Il existe tellement de sortes de pains qu’il faut oser la variété. Préférez les pains santé faits de grains entiers, la majorité du temps. Mon souvenir d’enfance, le pain aux raisins, rôti avec un peu de beurre, miam! Si vous aimez cuisiner, faites votre propre pain! Personnellement, je n’ai jamais expérimenté, mais j’y compte bien un de ses jours. Aussi, on varie les garnitures et on peut même en faire maison, version rapide. Lorsque j’étais enceinte, j’aimais bien étendre de la compote de fruits sur mes rôties!

Les laits:

Il existe beaucoup de choix de lait, alors pourquoi se restreindre seulement au lait de vache? Lorsque j’ai envie de lait au chocolat, j’opte pour le lait de soya au chocolat ou encore, vous pouvez opter pour le lait d’amande au chocolat. En parlant de lait d’amande, je ne bois que ça depuis quelque temps, mais le nature sans sucre. Je l’adore, il est aussi bon bu tel quel au verre ou encore dans mon bol de céréales ! Je crois que pour les jeunes enfants, le lait de base doit être le lait de vache 3.25 % (après 2 ans, on peut aller vers les laits avec moins de matières grasses si on le désire). La meilleure source d’informations reste le pédiatre de votre enfant, à mon avis.

Les céréales:

Lorsque j’étais enfant, on était de grands consommateurs de céréales bonbons (vous savez, les céréales hyper sucrées, colorées ou chocolatées), maintenant avec nos connaissances en alimentation nous savons que nos enfants ne doivent pas consommer, sur une base régulière, ce genre de produit. Il existe tellement de sortes bonnes pour la santé, qu’il faut varier. 🙂 Ma petite aime les manger avec les doigts et sans lait dépendant lesquelles elle choisit! On peut aussi utiliser un lait de soya ou d’amande ou encore, le yogourt peut être un choix intéressant avec certaines sortent, comme les granolas et les Shredded wheat.  Suggestions de recettes de granola:

Essayer hier et déjà adopté par toute la maisonnée: Celle de Ricardo

Version santé, proposée par Geneviève O’Gleeman: Cuisine futée parents pressés

Les céréales chaudes:

Elles sont souvent oubliées malheureusement, mais elles sont si bonnes et nutritives. Qu’est-ce qu’une céréale chaude? Le gruau, le son d’avoine, la crème de blé et il y en a surement d’autre… vous en connaissez? Je vais être honnête, ma plus jeune n’en veut pas, par contre ma plus vieille adore. On aime y ajouter des petits fruits et un peu de sirop d’érable. Aussi, même s’il marque d’ajouter de l’eau, je préfère y ajouter du lait, meilleur résultat côté texture et goût, en plus qu’on ajoute du calcium et de la vitamine D. Pour le gruau nature, j’aime y ajouter de la cannelle, des raisins secs et parfois, des petits cubes de pommes.

Les gâteries généralement réservées à la fin de semaine:

Pour ce qui est des muffins, gaufres, crêpes, sandwichs déjeuner, nous en mangeons rarement la semaine, mais je crois que si on fait la préparation la veille, ça peut être intéressant. Je compte éventuellement tester une recette de muffins santé pour répondre à la demande de ma grande. Il y a aussi les classiques cocos servis de différentes façons.

Important

On ajoute de la couleur avec des fruits (et pourquoi pas certains légumes …), si on montre l’exemple, la marmaille en voudra aussi. C’est une question d’habitude 🙂 On peut même s’amuser à faire de belles présentations en créant par exemple, un bonhomme sourire avec des morceaux de fruits. Si vous n’avez pas faim le matin, il existe de bons smoothies à faire à la maison, internet regorge de recettes, alors profitez-en 🙂

Ah oui, petite anecdote vécue ce matin, ma fille de 2 ans et demi me demande:

– Maman du grenouille stp

– Non ma belle c’est du granola.

– Maman, du grenouilla stp

Hahaha voilà 🙂

Suggestions cadeaux pour professeurs et éducateurs

Plusieurs parents désirent offrir un présent à la personne qui prend soin de leur enfant, mais ne la connaissant pas très bien, ne savent pas vraiment quoi donner, alors en tant qu’éducatrice, voici quelques suggestions:

Les classiques que l’on reçoit plus souvent, mais qui sont toujours gagnants:

Chocolat

Vin (de la SAQ svp… )

Certificat cadeau pour un spa/centre de santé/massothérapie

Bonbons/ sucre à la crème ou fudge

Duo Crème et savon pour les mains 

D’autres idées :

Bijoux (si vous avez observé ce que la personne aime porter)

Certificat cadeau pour un resto, un grand centre à la mode, une librairie ou un cinéma

Chandelle parfumée

Ensemble de thé, tisane ou café (de chez Davids’tea ou autre)

Ensemble de confitures ou autres produits  provenant d’une épicerie fine

Honnêtement, le plus beau des cadeaux que l’on peut recevoir est un « Merci » dit sincèrement, s’il est écrit accompagné de beaux mots, c’est encore mieux, ainsi lors des jours plus difficiles, on peut le relire et se remonter le moral :). Bon ok, j’aime aussi me faire gâter et je ne dois pas être la seule hahaha.

 Et vous, qu’avez-vous déjà offert à la personne qui prend soin de votre progéniture ? 

Si vous êtes cette personne, qu’avez-vous reçus qui vous a fait très plaisir?

Merci de donner d’autres idées 🙂 

Survivre lors des canicules

Présentement, nous sommes en pleine canicule et je reviens d’une petite promenade! Ce n’est pas pour le plaisir que j’ai demandé à mes filles d’affronter cette chaleur, c’est que j’avais un rendez-vous, mais pas la voiture! Avant de partir, je nous ai aspergés d’eau avec le boyau d’arrosage et on avait tous notre bouteille d’eau! 🙂

Je me suis dit qu’il serait bien de trouver quelques trucs afin d’apprécier davantage cette température!

1- De l’eau, vous aurez en permanence dans vos superbes bouteilles d’eau réutilisables! Votre enfant n’aime pas l’eau? Ajouter un peu de son jus préféré dans son eau afin de l’aromatiser! Vous pouvez aussi y ajouter des tranches de fruits (orange, citron, lime) ou des petits fruits congelés si votre enfant est assez âgé pour ne pas les avaler et s’étouffer!

2- Vêtements légers et pâles vous porterez!

3- Porter un chapeau….je ne le fais pas comme bien des parents, j’ai essayé d’en trouver , mais je n’en ai pas encore dénicher un qui me fait 😦 Porter un chapeau ça ne rafraîchit pas du tout, ça protège des insolations,  mais question de rester au frais, mouillez le avant de le mettre!

4- Utiliser un vaporisateur d’eau thermale! Ça se glisse bien dans un sac à main 🙂 Vous pouvez aussi prendre un vaporisateur vide dans lequel vous mettrez de l’eau avec des glaçons!

5- Laissez à votre bébé une débarbouillette mouillée à l’eau froide. Il va la téter et rester hydraté. Évidemment, il faut la remettre sous l’eau de temps à autre!

6- Manger des Popsicles ou Mr Freeze! Vous pouvez faire vous-mêmes des sucettes glacées maison!

7- Manger léger (penser aussi:  moins de cuisson possible à l’intérieur de la maison) et mettre au menu des fruits! Les fruits sont gorgés de leur jus vitaminé 🙂

8-Rechercher les endroits frais: Salles de cinéma, centre d’achat, la piscine, votre bain / douche,  à l’ombre et aller profiter de vos amis qui ont l’air climatisé! Hahaha

9- Si vous avez un chien ou un chat, ne les oubliez pas svp! L’eau fraîche à volonté, si votre animal apprécie l’eau, mettez-le dans la piscine ou arrosez-le, éviter les promenades sur les sols chauds qui en plus de les essouffler, abîment le dessous de leurs pattes! Les animaux sont parfois mieux à l’intérieur que dehors sous le chaud soleil!

Bonne canicule! 😉