Garderie: l’importance de la relation parent-éducatrice

Un des aspects les plus importants de ma profession d’éducatrice, outre prendre soin de mes petits trésors au quotidien est de communiquer avec leurs parents. Au fil des années, j’ai observé et constaté la grande importance d’une bonne relation entre les éducatrices et les parents. Je suis éducatrice depuis plus de 10 ans, mais aussi maman de deux enfants, alors je comprends la réalité de ses deux métiers, car il ne faut pas se méprendre, être parent est un boulot à temps plein, même lorsque nos Bouts de choux sont à la garderie. 

C’est pour cette raison que j’ai envie de vous expliquer pourquoi, à mon avis, il est essentiel d’établir et maintenir une bonne relation avec les éducatrices de votre enfant ainsi que quelques conseils pouvant vous être utiles.

Je tiens à préciser que j’ai privilégié le mot «éducatrices» à éducateurs tout au long de ce billet, car les hommes exerçant ce métier sont très peu nombreux dans les garderies. 

Pourquoi faut-il établir une bonne relation parents-éducatrices ?

* Pour le bien-être de votre enfant. Tout comme vous, nous voulons lui offrir ce qu’il y a de mieux pour faire de son quotidien un moment agréable, harmonieux et stimulant au sein de cette mini-société où il y a plus d’enfants que d’adultes! 

* Pour faciliter l’observation, la compréhension et les interventions de l’éducatrice. Ce que vous nous dites nous aide à mieux comprendre certaines réactions de votre enfant et oriente parfois notre observation vers des éléments précis. Votre enfant est unique et nous voulons personnaliser notre approche à son égard en fonction de sa réalité. 

* Pour recevoir des informations sur votre enfant dans un contexte différent de la maison, échanger sur son développement ainsi que recevoir de petits trucs et conseils si tel est votre désir. 

* Pour permettre à l’éducatrice d’en savoir davantage sur la vie de votre enfant au sein de sa famille. De plus, elle pourra utiliser certaines informations pour entrer en relation avec lui ou encore, lui proposer de nouvelles activités en fonction de ses intérêts. 

* Votre enfant a confiance en vous, vous écoute et est sensible à votre non verbal. Vous êtes son modèle pour valider s’il doit ou non faire confiance aux gens qui s’en occupent en votre absence. Si votre enfant perçoit que son parent apprécie son éducatrice, il se sentira en sécurité ce qui lui permettra d’établir à son tour une relation harmonieuse avec elle. 

* Qui dit bonne relation, dit aussi bonne communication. Certaines informations sont importantes afin d’assurer le bien-être physique et psychologique optimal de votre enfant. Nous aimons être informé que votre enfant a mal dormi et la raison, qu’il a mal quelque part, qu’il a pris un médicament et à quelle heure (afin d’éviter une surdose d’acétaminophène par exemple), qu’il vit un deuil, que ses parents se séparent ou qu’un de ses parents est absent pour quelques jours. Bref, tout ce qui peut affecter sa santé physique et psychologique afin que l’éducatrice puisse adapter ses interventions afin de répondre adéquatement à ses nouveaux besoins. De plus, elle sera en mesure de mieux comprendre son changement de comportement et lui apporter l’aide et le soutien dont il a besoin.

Quelques conseils pour entretenir une bonne relation avec les éducatrices de votre enfant

· Percevoir l’éducatrice comme une alliée dans le développement de votre enfant.

· Comme dans toute relation saine, le respect et la politesse sont essentiels. Prendre le temps de saluer, échanger quelques mots au sujet de votre enfant et dire au revoir. Encourager aussi votre enfant à dire «bonjour» et «bye bye» en regardant son éducatrice.

· Reconnaitre quand c’est le bon moment pour aborder certains sujets qui requièrent plus de temps. Il faut se rappeler que tout en discutant avec vous, elle observe les enfants et intervient lorsque nécessaire, donc les conversations sont généralement courtes et il se peut qu’elles soient interrompues en raison d’une intervention ou de l’arrivée d’un autre parent. La communication quotidienne se fait naturellement lors de l’arrivée et du départ de votre enfant dans le «cadre de porte» et via son agenda. Vous pouvez aussi demander à l’éducatrice s’il serait possible d’avoir une rencontre privée avec elle si nécessaire. 

· Lorsque vous avez une interrogation ou un inconfort quelconque, n’attendez pas et discutez avec elle afin d’éviter tout malheureux malentendu.

· Répondre aux demandes relatives à votre enfant comme amener des couches, des lingettes ou des vêtements de rechange.

· Avoir confiance aux éducatrices qui prennent soin de votre enfant. L’enfant le ressent et ça le sécurise!

La parole est à vous chers parents

Avez-vous une belle relation avec les éducatrices de votre enfant? 

Est-ce que la communication se fait aisément ?

Moments privilégiés avec nos enfants

Dans le cadre de mon travail d’éducatrice, on parle souvent de l’importance des moments privilégiés auprès de chaque enfant du groupe, mais qu’est-ce que ça veut dire, pourquoi et comment on le met en application dans notre contexte familial. Dans cet article, je vais vous expliquer tout ça chers parents!

Premièrement, voici une définition de mon cru:

Un moment privilégié est une période où notre enfant devient notre centre d’attention de façon volontaire de notre part. On se met totalement disponible à entrer en communication verbale et non verbale avec lui.  La communication est à la base d’une belle relation sincère et harmonieuse et je crois que c’est ce que l’on recherche en tant que parent.

Qu’en pensez-vous?

Pourquoi devrions-nous intégrer ces moments dans notre quotidien?

1- Parce que notre enfant est important pour nous.
2- Parce que nous désirons avoir avec lui un lien d’attachement sincère et significatif.
3- Parce que nous l’aimons tout simplement et être à ses côtés est agréable.

Lorsque notre enfant vient au monde, en général, il devient le centre de notre vie, il devient prioritaire à nos yeux. On répond d’emblée à ses besoins physiologiques, mais pas nécessairement de façon volontaire à ses besoins psychologiques et affectifs. Outre les câlins et les «je t’aime» à profusion, ils ont besoin de gestes concrets pour valider vos paroles et assimiler qu’ils sont importants pour vous. Très sécurisant pour un enfant de savoir que nous sommes là, qu’il peut nous parler seul à seul dans un endroit calme et où nous sommes totalement disponible pour lui. Se savoir important augmentera son estime et sa confiance personnelle. En plus, le fait de pouvoir se confier quand il en ressent le besoin diminuera son anxiété et le risque de se replier sur lui-même en cas de problème.

Les moments privilégiés passés auprès de notre enfant n’ont pas besoin d’être de longue durée. L’important, c’est que lors de ces périodes, on lui accorde toute notre attention et que l’on soit disponible pour lui. Quand je parle de disponibilité, je ne fais pas référence seulement à notre présence physique, mais aussi psychologique. Idéalement, une fois par jour ou plus.

Les moments de routine peuvent devenir un moment privilégié, alors soyez à l’écoute de vos enfants et disponible pour eux, ils vous en remercieront! Voici quelques exemples : lire un livre, faire un casse-tête, jouer à un jeu de société, faire un sport ensemble, faire un bonhomme de neige, bricoler, prendre une marche… L’important, c’est qu’il est la chance de s’exprimer sur les sujets de son choix si c’est ce qu’il désire. Parfois, les paroles n’ont pas raison d’être, juste le contact et la proximité suffise.

Le moment que je préfère avec mes filles, c’est le soir avant qu’elles s’endorment. Avec ma plus jeune, on lit une histoire et elle choisit deux ou trois comptines qu’elle veut que je chante. Avec ma plus vieille, on lit une histoire et on en discute. Puis, on fait un cour bilan de notre journée, en disant ce que l’on a aimé et moins apprécié. On termine sur une note positive, question d’avoir un sommeil plus agréable!

Notre marmaille est une priorité pour nous, mais si nous désirons être toujours là pour eux, être heureux et de bons modèles, n’oublions pas de nous accorder du temps pour nous et notre couple! On dit souvent « je n’ai pas le temps », mais il faut savoir en trouver pour soi sinon c’est notre corps et notre tête qui nous envoie le signal que si on continue de s’oublier, il se mettra lui même en arrêt. Tout le monde va bénéficier du fait que nous sommes heureux et épanouis, alors pourquoi nous s’en priver?

Que faites-vous pour vous, pour vous détendre, vous amuser?

Bonne réflexion 🙂

Karine Cyr